Recherche


Vous êtes ici : Accueil > Club lecteurs de septembre, lettre n°96

Club lecteurs de septembre, lettre n°96

Texte d'introduction: 

Retrouvez notre sélection d'ouvrages et les avis de nos lecteurs !

Image: 

Ce mois-ci, vous retrouverez dans la lettre deux pièces de théâtre de Sonia Ristic qui, nous espérons, vous donneront envie de la rencontrer samedi 12 octobre prochain ! Plus d'infos : 

    

 

Visionnez, téléchargez ou imprimer la lettre du club en cliquant ci-dessous :

Résultats 1 - 10 sur un total de 19
  • L'enfance dans un seau percé
    Sonia Ristic
    Carnières (Belgique) : Lansman
    2011
    Commentaire :
    Avis de Christelle Merlin :
    Un très beau texte à découvrir absolument. L'identité y est au cœur, accompagnée par un style singulier et fort. Mon texte préféré de Sonia Ristic avec Migrants et en fait aussi avec Le Phare.
  • Migrants
    Sonia Ristic
    Carnières (Belgique) : Lansman
    2013
    Commentaire :
    Avis d'Agnès Bajard :
    Une écriture envoûtante, qui a cela de perturbant qu'elle érige en beauté des faits pourtant durs et cruels, tout en retranscrivant des sentiments intenses éprouvés dans ces moments-là. Une belle réflexion sur l'absurdité dans le traitement de l'immigration au sein de l'Europe, notamment avec l'officier d'immigration qui en est le parfait représentant.
  • Lady Hunt
    Hélène Frappat
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud
    2013
    Commentaire :
    Avis de Christelle Merlin :
    Une quête haletante et obsédante rythme ce roman assez gothique sur l'identité et le poids de l'hérédité.
  • La grâce des brigands
    Véronique Ovaldé
    Paris : Ed. de l'Olivier
    2013
    Commentaire :

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    Maria Cristina, 16 ans, quitte sa maison « rose-cul » comme l'ont surnommée les habitants de son village du grand Nord, pour Santa Monica en Floride. Elle laisse un père taciturne, une mère hantée par le Diable et une sœur un peu dérangée. Elle va devenir un célèbre écrivain avec son roman : La Vilaine sœur. Elle va découvrir une vie de bohème avec sa colocataire Joanne, et le sexe avec Rafael Claramunt : un écrivain argentin sur le déclin qui court après le Nobel. Le roman débute par un coup de fil de sa mère qu'elle n'a pas vu depuis de nombreuses années, elle lui demande de venir chercher son neveu de 5 ans. Tout le long de son roman elle va revenir sur son passé dans un style d'une grande aisance. Très beau livre.

    Avis de Christelle Merlin :

    C’est une fois de plus avec impatience que l’on plonge dans le dernier roman de Véronique Ovaldé. Et une fois encore le plaisir est là ! Le rythme, la construction, les personnages riches et singuliers, le choc des rencontres et des situations nous insufflent l’énergie et le vent de liberté que dégage ce roman.

  • Une enquête de l'inspecteur Harry Hole : Fantôme
    Jo Nesbo
    Paris : Gallimard
    2013
    Commentaire :

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    Harry Hole exilé en Asie revient à Oslo pour tenter d'innocenter le fils de son ancienne compagne (Oleg), impliqué dans un meurtre lié à la drogue. Ancien flic, le héros de ce roman, essaiera par tous les moyens de faire sortir Oleg de prison. Avec des rebondissements parfois insoutenables, ce roman très noir nous réserve une fin pleine de suspense...

  • Monde sans oiseaux
    Karin Serres
    Paris : Stock
    2013
    Commentaire :
    Avis de Christelle Merlin :
    A la limite du conte mais avec une écriture très contemporaine, ce roman plein de poésie nous embarque dans un monde étrange, malmené, tout comme ses personnages. Premier roman de Karin Serres dont je vous conseille aussi grandement deux pièces de théâtre : Louise les ours et Le jardin de personne.
  • Le rire du grand blessé
    Cécile Coulon
    Paris : V. Hamy
    2013
    Commentaire :
    Avis d'Agnès Bajard :
    Voilà une fable grinçante sur une société où le culte du divertissement détruit la liberté et condamne la culture. Toute ressemblance avec des situations existantes ne saurait être que fortuite ! Cette dystopie n'est pas sans rappeler les grands noms du roman d'anticipation que sont Georges Orwell et Ray Bradbury
  • L'Etat de siège
    Albert Camus
    Paris : Gallimard
    1998
    Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :
    Pièce de théâtre écrite en 1948. Camus traite de l'arrivée de la peste à Cadix. Il représente ce fléau comme un souverain qui, profitant de la peur collective, soumet toute la population à son autoritarisme. L'auteur a voulu ainsi dénoncer les régimes totalitaristes que l'Europe venait de connaître. Très intéressant.

  • Peste & choléra : roman
    Patrick Deville
    Paris : Seuil
    2012
    Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :
    On ne peut être qu'admiratif devant l'incroyable vie de cet homme véritablement touche à tout ! Un livre qui permet d'en apprendre beaucoup sur cet homme somme toute assez méconnu au-delà de sa découverte.
      

    Avis d'Alain Tarrieu :

    Patrick Deville résume lui-même la vie de son personnage, Alexandre Yersin, dans un chapitre "Le Fantôme du Futur" : "Il a trouvé ici (en Indochine) le lieu et la formule. On pourrait écrire une Vie de Yersin comme une Vie de saint. Un anachorète retiré au fond d'un chalet dans la jungle froide, rétif à toute contrainte sociale, la vie érémitique, un ours, un sauvage, un génial original, un bel hurluberlu." Un homme qui a gardé intacte jusqu'au bout sa curiosité intellectuelle pour les sciences et techniques de son temps et qui se les est appropriées.

  • Passé sous silence
    Alice Ferney
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud
    2010
    Commentaire :
    Avis de Jeanne Michard :
    Un genre dans lequel on n'a pas l'habitude de retrouver Alice Ferney : le roman historique. Et c'est une réussite !
Page : Suivant

Aller vers :